Acheter un diesel, est-ce toujours une bonne idée ?

Blog Hellogova : conseils d'experts pour trouver la voiture idéale

Temps de lecture estimé: 5 min

Acheter un diesel, est-ce toujours une bonne idée ? 

Si les diesels représentaient 73% des ventes en France en 2012, ils ne consacrent désormais plus que 35% des parts de marché.

Néanmoins, on assiste cette année à une stabilisation de la tendance, voire une progression des ventes. 

Alors est-il réellement avantageux d’acheter un diesel ?

Acheter un diesel, est-ce toujours une bonne idée, les avantages :

Tout d’abord, les véhicules diesel consomment moins. 

Cela représente un avantage, notamment pour les SUV

En effet, moins aérodynamiques et souvent plus lourds, ils ont tendance à être de gros consommateurs. 

Les véhicules diesel enregistrent en effet une consommation inférieure à leur équivalent essence de près de 20%.

Ainsi, le célèbre Renault Capture consomme 5,8L de diesel aux 100 km, contre 7,4 pour sa version essence. 

Le diesel s’avère donc être la solution la plus viable pour les gros rouleurs. 

D’ailleurs, ce carburant concurrence même la motorisation hybride puisque ces technologies ont tendance à surconsommer sur autoroute du fait du surpoids des batteries.

Par exemple, le RAV4 hybride Toyota, bien qu’il ne consomme que 4,9L/ 100 km en ville, atteint les 8,3 L / 100 km sur autoroute. 

De cette consommation avantageuse découle donc une grande autonomie permettant d’espacer les pauses ravitaillement. 

Dans un second temps et en dépit des critiques longtemps essuyées, le diesel est une motorisation de plus en plus propre. 

Cela est notamment dû aux catalyseurs Nox de type SCR, parfois accompagnés d’un piège à Nox. 

En raison de leur consommation inférieure, les diesels rejettent également moins de CO2. 

A titre d’exemple, la Peugeot 3008 rejette en moyenne 113 g de CO2 par kilomètre parcouru pour une motorisation essence, contre 106 pour la version diesel (selon le cycle NEDC). 

C’est sans compter le futur gazole de synthèse qui vise une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 65%.

Les constructeurs attendent d’ailleurs une hausse des ventes afin de satisfaire leurs objectifs CO2.

Enfin, le diesel présente un certain nombre d’avantages économiques et financiers. 

Effectivement, ses avantages fiscaux, que cela soit à la pompe ou au niveau du malus écologique, séduisent toujours les consommateurs au budget plus serré. 

Ainsi, la version diesel (D180 MHEV) du Range Rover Evoque se vend près de 1 355 € moins cher que son équivalent essence, en raison du malus associé. 

Pour autant, est-ce la panacée ?

Acheter un diesel, est-ce toujours une bonne idée, des critiques légitimes :

De plus en plus de villes refusant l’accès aux diesels, certains acheteurs se rabattent sur les modèles essence. 

En effet, si Paris entend les bannir pour 2024, Strasbourg vise quant à elle 2025. 

De plus, alors que les véhicules essence immatriculés après 2011 peuvent prétendre à la vignette Crit’Air 1, les diesels, même neufs, ne peuvent espérer que la numéro 2. 

Face au recul de la demande de véhicules diesels qui en découle, les constructeurs ont réduit leur offre. 

C’est donc une gamme de choix plus réduite qui est désormais proposée à l’achat. 

Cependant, la plupart des constructeurs proposent tout de même au moins un modèle diesel dans leur gamme.

Du point de vue économique, l’achat d’un diesel implique souvent un surcoût en raison de ses coûteuses technologies sophistiquées ainsi que du système ADBlue. 

Ce dernier est un mélange d’eau et d’urée permettant de convertir les Nox en gaz neutre. Toutefois, ce dispositif a un coût puisqu’il faut compter un réservoir supplémentaire ainsi qu’un plein parfois tous les 1 000 km.

L’ADBlue coûte entre 0,5 et 2€ le litre. 

Quant au carburant, il n’est plus réellement moins cher puisque depuis 2018, les prix du diesel sont alignés sur l’essence. 

En outre, la longévité historiquement associée au diesel n’est plus réellement d’actualité, notamment en ville, où les moteurs ont tendance à s’encrasser. 

Enfin, la revente de votre véhicule pourrait être incertaine en raison des interdictions municipales déprimant la demande des particuliers. 

Pourtant, rassurez-vous, les chiffres actuels enregistrent des valeurs stables pour la revente des citadines, voire une hausse au niveau des SUV. 

Acheter un diesel, ce qu’il faut retenir :

  • Toujours banni par le gouvernement, le diesel n’a pourtant jamais été aussi peu polluant.
  • Plus que jamais réservé aux gros rouleurs, il est cependant interdit dans certaine ville.