SUV écologique : Info ou Intox ?

Blog Hellogova : conseils d'experts pour trouver la voiture idéale

Temps de lecture estimé : 7 min

SUV écologique : Info ou Intox ?

Les SUV, ou « Sport Utility Vehicule » ont plus que jamais le vent en poupe.

Ils représentent à eux seuls près de 40% du marché français.

Les ventes de SUV ont été multipliées par 4 en moins de dix ans en Europe.

Le SUV a été plébiscité par tous les constructeurs pour succéder aux Monospaces vieillissant dont se lassaient les automobilistes. 

Dans un contexte d’environnement écologique toujours plus tendu, l’envolée des ventes des SUV à travers le monde n’est-elle une hérésie ?

« Les émissions moyennes d’un SUV essence sont de 133 g de CO2 par kilomètre parcouru, soit environ 13 g de CO2 de plus que les émissions moyennes des autres voitures à essence neuves. »

Extrait d’une étude de l’Agence européenne pour le climat.

Pour autant, certains constructeurs se targuent de pouvoir proposer des SUV écologiques. Certains sont même promus par l’état via des bonus écologiques pouvant aller jusqu’à 6000€.

Alors, SUV écologique : Info ou intox ?

En effet, les études montrent bien qu’un SUV moyen récent rejette environ 10% de CO2 de plus qu’un véhicule classique de même catégorie et à motorisation équivalente.

Ceci essentiellement dû à la ligne plus ronde et généreuse lui offrant alors un coefficient de pénétration dans l’air plus élevé donc moins favorable. Cette catégorie est aussi un peu plus lourde, la recette de la surconsommation est donc complète.

Pour autant, afin de pouvoir s’appuyer sur cette tendance du marché, les constructeurs ont dû s’adapter. Ainsi, qu’ils soient petits urbains ou beaucoup plus gros et réservés aux longs trajets, les SUV tentent de redorer leur image.

SUV hybride Classique écologique : Info ou intox ?

Pionnier de l’hybridation classique, le constructeur Toyota dispose depuis quelques années de SUV hybrides à son catalogue.

Pour autant, comme nous l’avons vu dans notre article  « quel hybride choisir ?», l’hybridation classique ne promet que 10 à 15 km d’autonomie réellement électrique. 

De plus, vous devrez utiliser le moteur thermique de votre voiture pour recharger vos batteries électriques, augmentant alors votre consommation de carburant.

Pour finir, ce type de véhicule doit donc embarquer une technologie électrique en plus de la thermique, ce qui engendre nécessairement un surpoids, ennemie numéro 1 de la consommation.

Vous l’aurez compris, ce mode d’hybridation non rechargeable sur secteur ne peut être adaptée qu’à une utilisation très ciblée et très urbaine avec de courts déplacements.

SUV hybride rechargeable écologique : Info ou Intox ?

Ce mode d’hybridation de dernière génération permet de recharger son véhicule sur une simple prise électrique domestique. Cela évite ainsi une surconsommation du moteur thermique pour recharger les batteries. Il reste cependant le surpoids lié au fait d’embarquer deux technologies électrique et thermique sur un même véhicule.

De même, pour qu’il reste économe, l’usage d’un tel véhicule devra rester urbain et éviter notamment les longs trajets sur autoroute.

Parmi les SUV hybrides rechargeables, quels sont les plus vendus ?

  • BMW X5 xDrive 45 e  avec 49 g de CO2/km pour 80 km d’autonomie
  • Kia Niro PHEV avec 29 g de CO2/km pour 58 km d’autonomie
  • Mitsubichi Outlender PHEV avec 40 g de CO2
  • Volvo XC60 T8 Twin Engine avec 48 g de CO2/km pour 45 km d’autonomie

Pour comparaison, un des best-seller parmi les SUV hybrides mais non rechargeables, le Toyota C-HR rejette 86 g de CO2/km pour 2 km seulement d’autonomie électrique.

SUV 100% électrique : Info ou Intox ?

Bien que ne représentant encore que seulement 1,9% du marché automobile, les véhicules électriques sont  toujours davantage boostés par les bonus écologiques.

Jusque-là réservées aux citadines, les motorisations 100% électrique équipent désormais nombre de SUV.

Comme pour les véhicules thermiques, les SUV « verts » sont à leur tour un peu handicapés par leur surpoids et leur coefficient de pénétration dans l’air.

Cela se traduit alors par une autonomie un peu plus faible qu’un véhicule électrique classique équivalent.

Les SUV électriques les plus vendus :

  • AUDI e-tron 50 quattro avec 345 km d’autonomie
  • Citroën DS3 Crossback E-tense avec 320 km d’autonomie 
  • Hyundai Kona Electric ou EV avec 289 km d’autonomie
  • Kia e-Niro 39 avec 289 km d’autonomie
  • Peugeot e-2008 avec 320 km d’autonomie

Attention, si les autonomies tendent à se rapprocher, les temps de recharge, notamment sur prise domestique peuvent aller du simple au quadruple selon les modèles. Plus de caractéristiques et de véhicule dans notre article quel véhicule électrique choisir ?

En conclusion, un SUV écologique : Info ou Intox ?

Au-delà de sa conception, c’est aussi son utilisation qui rendra ou pas votre véhicule écologique. Tout comme il est possible d’économiser du carburant par une éco-conduite, celle-ci vous permettra également de gagner en autonomie. Aussi comme l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie le souligne :

« Sur l’ensemble de son cycle de vie, de sa fabrication à sa destruction, la consommation énergétique globale d’un véhicule électrique est proche de celle d’un véhicule diesel… »

ADEME

Ce qu’il faut retenir ?

  • Certes un SUV n’est pas, quelque soit sa catégorie, le véhicule le plus écologique.
  • L’hybridation a du mal à rendre vertueux un SUV, même en version rechargeable
  • Les SUV en version 100% électrique semblent aujourd’hui apporter un excellent compromis tendance/écologie, si l’on occulte la phase de fabrication et de recyclage, notamment des batteries.