Comment entretenir sa voiture pendant le confinement ?

Blog Hellogova : conseils d'experts pour trouver la voiture idéale

Temps de lecture estimé: 8 min

Bien qu’à l’arrêt ou presque depuis le 17 mars suite à la pandémie, votre voiture a toujours autant besoin d’attention.

Certes ses déplacements sont dorénavant strictement encadrés et doivent être justifiés à l’aide de l’attestation de sortie numérique du gouvernement, mais ne négligez pas votre voiture, elle vous le rendra.

Cela dans le but de vous éviter les mauvaises surprises, mais surtout, pour que vous puissiez en disposer en cas d’urgence. Nos experts vous disent tout sur :

Comment entretenir sa voiture pendant le confinement ?

Mais avant cela, regardons la réglementation spécifique actuelle :

Qu’avons-nous le droit de faire ?

Comme vous le savez, les déplacements, motorisés ou non, sont strictement encadrés. 

Dans ce contexte, vous ne devez utiliser votre véhicule que pour les déplacements prioritaires comme définis dans l’attestation de déplacement. Pour ce faire, il est entendu que votre voiture doit être en parfait état de fonctionnement. Vous êtes donc autorisés à vous rendre chez votre réparateur. Cependant, nombre d’entre eux sont fermés et/ou en effectif très réduit. Si toutefois vous parveniez à en dénicher un et que vous êtes en télétravail chez vous, fort à parier qu’il se consacrera bien naturellement en priorité à la réparation des véhicules des personnes travaillant comme les soignants notamment.

Et le nettoyage ?

Comment donc entretenir la carrosserie de sa voiture pendant le confinement ?

Pour ce qui est de l’esthétique, notez qu’il est formellement interdit d’aller dans une quelconque station de lavage laver son véhicule. Il vous en coûtera alors 135€ !

Si vous n’êtes pas personnel de santé ou bénéficiant d’un besoin impérieux, seuls les chanceux d’entre vous à bénéficier de suffisamment d’espace dans votre jardin pourront nettoyer esthétiquement votre voiture.

Vous avez un jardin assez grand pour y accueillir votre voiture ?

Dans ce cas, commencez-donc, comme vous l’avez probablement fait pour votre domicile, par nettoyer, ranger, et surtout aérer.

En effet, des objets et contenants inutiles oubliés trop longtemps pourraient créer des odeurs nauséabondes difficiles à éradiquer plus tard.

Commençons par un bon coup d’aspirateur dans tous les recoins, y compris sous et entre les sièges.

Ensuite, un nettoyage de la carrosserie à l’éponge et au jet d’eau ne fera pas de mal. 

Si vous en disposée, vous pouvez également mettre une housse de protection sur votre véhicule. Si votre véhicule est dans la rue, c’est également possible, mais si et seulement si cette housse est solidement attachée à la voiture.

Une carrosserie souillée ?

Comme noté précédemment, les interventions sur un véhicule garé sur la voie publique sont formellement encadrées. Faute de pouvoir le nettoyer, pensez à vous munir d’une bouteille d’eau et d’un chiffon lors d’un déplacement impérieux et prioritaire. En effet, vous pourrez alors, si nécessaire, nettoyer rapidement des éventuelles fientes d’oiseaux.

Dans le cas contraire, ses sécrétions sont excessivement corrosives et entameront de façon définitive et irréversible le vernis de votre voiture en séchant.

Idéalement, la voiture peut être stockée dans un garage durant l’immobilisation.

Mécaniquement, comment entretenir sa voiture pendant le confinement ?

Quelques organes sont prioritairement à surveiller :

La batterie :

Aujourd’hui nous disposons de véhicules toujours plus sophistiqués et connectés.

Ainsi, les calculateurs, horloges ou autres systèmes de radio ou d’alarme consomment de l’énergie de votre batterie, même votre voiture fermée et à l’arrêt.

Nous vous conseillons donc de débrancher la cosse négative (-) de la batterie afin d’éviter toute décharge. Attention, la voiture devra alors être fermée mécaniquement.

Vous pouvez même l’enlever de son logement pour lui prodiguer une recharge à l’aide d’un chargeur adapté.

Qu’en est-il des balais d’essuie-glace ?

Les balais d’essuie-glace, immobiles, s’usent aussi et sèchent rapidement. Pour éviter les grincements à la remise en route, entourez -les de film plastique. Vous pouvez aussi les démonter et les ranger chez vous dans un torchon par exemple.

Les liquides :

Idéalement tous les niveaux doivent être au maximum.

Pensez au carburant, l’essence notamment a tendance à se dégrader avec le temps. Si votre réservoir est presque vide avant de rester immobilisé, des dépôts peuvent se créer jusqu’à mettre à mal la future remise en route. Pour éviter cela, stockez votre véhicule avec le plein, cela devrait éviter ces mésaventures.

Les freins :

Desserrez le frein à main afin que les mâchoires ne restent pas collées durant l’immobilisation. Vous pouvez l’enlever complétement si le véhicule n’est pas en pente en laissant une vitesse enclenchée par exemple. Si le véhicule est équipé d’une boîte automatique, désactivez le frein à main automatique le cas échéant et laissez le véhicule sur « P » (parking).

Les pneumatiques :

Lors d’une immobilisation prolongée, les pneus vont également souffrir. Idéalement, vous devriez mettre le véhicule sur chandelle et stocker les roues au sec. Vous en conviendrez, l’idéale n’est pas toujours faisable.

Dans ce cas, la déformation provoquée par cette immobilisation peut être évitée, ou en tous cas réduite à son stricte minimum en sur-gonflant un petit peu les pneumatiques.

Voilà votre véhicule peut alors attendre jusqu’au 11 mai.

Mais que devrez-vous faire après l’immobilisation ?

Rien de plus simple :

Afin de rouler en toute sécurité, nous allons nous inspirer d’une check-list de points à contrôler comme si vous partiez en vacances.

Que vérifier après le confinement pour rouler en toute sécurité ?

  • Assurez-vous de la bonne mise ne place et du branchement de la batterie.
  • Vérifiez l’état des essuie-glaces.
  • Contrôlez les niveaux des liquides ainsi que la pression des pneus.
  • Testez le frein à main, la pédale de frein, d’embrayage et d’accélérateur.
  • Jetez alors un œil à la signalisation et votre véhicule est prêt à repartir.

Un dernier conseil :

A la première remise en route, laissez-donc un petit peu le moteur tourner au ralenti quelques minutes…

Bon confinement en attendant, merci et bravo à vous qui travaillez, et bonne route…