Quel mode de financement vous correspond ?

Blog Hellogova : conseils d'experts pour trouver la voiture idéale

LOA ou LLD ?  Comment choisir le mode de financement de votre prochain véhicule ?

Vous souhaitez acquérir un nouveau véhicule sans en être propriétaire ?

Vous aimeriez pouvoir changer régulièrement de véhicule ou équiper votre entreprise avec des voitures de fonction ?

Déterminez ce qu’il vous correspond le plus entre LOA ou LLD ?

L’ère où pour avoir un véhicule était synonyme d’achat est finie, aujourd’hui l’automobiliste se trouve face à de nombreuses possibilités pour sa nouvelle voiture.

LOA, LLD sont des termes qui ne vous disent rien ? Nos experts se penchent sur ce sujet et vous expliquent tout ce qu’il faut savoir.

Un leasing est un contrat de location de voiture entre un loueur (professionnel) et un locataire (particulier ou une entreprise). Cela permet d’utiliser le véhicule sans avoir réglé la totalité du prix dès le début. Les deux principaux types de leasing sont, la LOA et la LLD.

Qu’est-ce que la LOA ?

Très proche de son cousin « crédit ballon », la LOA (Location avec Option d’Achat), est un mode de location de véhicule, défini par une durée et un kilométrage contractuel.

Tout d’abord, il faut savoir que le client qui a souscrit une LOA est locataire du véhicule, la carte grise du véhicule n’est donc pas à son nom mais à celui de l’établissement qui a accordé le financement.

Quand on souscrit une LOA, on loue un véhicule sur une période fixe (entre 24 mois minimum et 72 mois maximum). Pour cela, le locataire doit verser une première mensualité plus élevée que les autres en guise de caution, puis les mensualités deviennent fixes. Quand le contrat arrive à terme, le locataire à le choix entre trois solutions. La première solution est l’achat du véhicule en complétant le solde manquant pour arriver à la valeur du véhicule, dans ce cas il n’est plus locataire mais propriétaire. Deuxième option, le locataire restitue la voiture à la fin de son contrat. Enfin la dernière solution est de prolonger le contrat.

Les avantages d’une LOA

En effet, la LOA présente plusieurs avantages : le locataire utilise une voiture très récente, il n’y a donc peu de frais à prévoir. Contrairement à une LLD, le locataire d’une LOA peut mettre un terme à son contrat de façon anticipée.

Cela permet de changer régulièrement de voiture, sans devoir s’occuper de la revendre ni de se soucier de la décote. En effet, c’est aussi la possibilité de payer uniquement l’usage de la voiture. A la fin du contrat, le montant du véhicule peut même être inférieur à la valeur marché du moment.

Les inconvénients d’une LOA

Cependant, la LOA ne peut pas avoir que des avantages. Voici ses inconvénients, il faut s’engager sur une période précise et définie à l’avance. De plus, il faut savoir maîtriser son utilisation car en effet, lors de la signature du contrat vous vous engagez à respecter un nombre de kilomètres précis, en cas de non-respect, il peut avoir des surplus.

Lors de la première mensualité, il faut aussi déposer entre 10 et 15 % de la valeur du véhicule, ce qui peux représenter une somme élevée. Enfin, pour les LOA comme les LLD, des frais de remise peuvent vous être facturés en cas des dommages occasionnés tout au long de votre utilisation.

Qu’est-ce qu’une LLD ?                                                                                                              

La LLD (Location Longue Durée), initialement réservée aux professionnels permet aujourd’hui à un particulier comme à un professionnel d’utiliser un véhicule neuf, de dernière génération. Ce mode de location s’étend sur une durée de 12 à 72 mois.

Si une LLD est d’avantage adaptée aux professionnels c’est car elle propose d’avantage d’option pour faciliter son utilisation, par exemple les éventuels frais d’entretiens sont prévus dans le contrat.

Les avantages d’une LLD

A l’inverse d’une LOA, le loyer de la LLD couvre souvent en plus de la location du véhicule, l’entretien, l’assurance et l’assistance. De plus le contrat ne requiert pas forcément d’apport, ce qui représente un avantage considérable sur la LOA. Enfin, comme le véhicule n’appartient pas au locataire, il n’a pas à se soucier de la revente et de la potentielle décote. La LLD est donc un gage de confort et de sérénité pour le locataire.

Qu’elles sont les limites de la LLD ?

A l’inverse de la LOA, le loueur n’a pas la possibilité d’acheter le véhicule en fin de contrat. Le respect des conditions du contrat initial est impératif : l’utilisateur ne peut en aucun cas mettre terme à sa location de manière anticipée ou au prix de très lourdes indemnités d’anticipation. Enfin, il faut veiller à respecter le nombre de kilomètres inscrits dans le contrat ainsi que l’état du véhicule. Si le locataire dépasse le kilométrage inscrit ou ne rend pas le véhicule dans l’état d’origine, des frais importants resteront à sa charge…

Ce qu’il faut retenir :

LOA :
  • Location entre 24 et 72 mois.
  • 1er apport d’environ 15% du prix du véhicule.
  • Possibilité d’acquérir le véhicule.
  • Destinée surtout aux particuliers.
LLD :
  • Location entre 12 et 72 mois.
  • Pas d’apport obligatoire
  • Pas de possibilité d’acquérir le véhicule en fin de contrat.
  • Destinée surtout aux professionnels.

Si vous avez besoin de conseils d’expert automobile, n’hésitez pas à nous contacter : le service d’accompagnement est gratuit, transparent et totalement indépendant. Pour trouver votre véhicule idéal : rendez-vous sur hellogova.com