Renault : vers une reconquête des marchés Français avec la R5 électrique ?

Renault R5 électrique
Blog Hellogova : conseils d'experts pour trouver la voiture idéale

Renault : une reconquête du marché Français avec la R5 électrique ?

Accentués par la crise sanitaire et économique, le groupe Renault connaît depuis quelques temps quelques soucis économiques après des années d’âge d’or. C’est pour cette raison que son nouveau directeur général, Luca De Meo, a fixé pour le groupe de nouveaux objectifs de rentabilité atteignant jusqu’à 5 % en 2025. Pour y parvenir, le constructeur compte réduire ses coûts de production et proposer des voitures design à la pointe de la technologie : c’est le cas ici avec la Renault R5 électrique.

L’histoire de la R5

Même si pour les jeunes générations cette voiture n’évoque qu’un vague souvenir, la Renault 5 est une voiture mythique de Renault, lancée dans les années 1970. Elle a connu un véritable succès en 1980, atteignant une part de marché de 16 %. Elle a été pendant 10 ans la voiture la plus vendue en France.

Le 14 janvier 2021, une importante conférence de presse s’est tenue où Renault, par l’intermédiaire de Luca De Meo, a dévoilé son plan stratégique « Renaulution ». Lors de cet événement, Renault a dévoilé quelles seraient les actions stratégiques et économiques qui seraient mises en place. Luca De Meo a aussi évoqué ce jeudi la nouvelle version de la R5 électrique, « à un prix accessible à tous ».

Les caractéristiques de la Renault R5 électrique

Bien qu’elle reprenne les codes de son ancienne version, la R5 électrique se démarque par son design futuriste et une motorisation « verte », très tendance. Elle sera équipée de 5 portes et disposera de 5 places assises. Notons qu’une version électrique de la R5 avait été développée entre 1971 et 1972 en partenariat avec EDF.

Produite en faible quantité, son moteur thermique avait à l’époque été remplacé par un moteur électrique à courant continu. La voiture pouvait monter jusqu’à 60 km/h en ayant une autonomie de 60 kilomètres, avec un temps de recharge de 10 heures. 50 ans après nous attendons avec impatience les nouvelles caractéristiques de cette nouvelle génération (puissance, autonomie).

Date de commercialisation et prix ?

La date de sortie précise de la nouvelle Renault n’est pas connue. Luca De Meo ayant évoqué un lancement pour 2023, il vous faudra patienter au moins deux petites années avant de pouvoir l’essayer !C oncernant son prix, rien d’officiel a été annoncé. Néanmoins, le bruit court que la R5 électrique serait disponible à moins de 30 000 € sans compter les primes à la conversion.

Mais sera-t-il toujours possible de bénéficier d’une prime semblable en 2023 ? Sachant que les primes actuelles arrivent à échéance en 2022, rien n’est moins sûr. Il faut donc espérer que la promesse de Luca De Meo, une voiture financièrement accessible à tous, sera une réalité.

Renault un des pionniers du « marché vert » ?

Renault s’affirme depuis 2012 comme le pionnier du véhicule électrique avec la sortie de la citadine Zoé. La gamme électrique est variée et compte, outre la Zoé, la Twizy, la Twingo Electric ainsi que des utilitaires. L’annonce de la Renault R5 électrique s’inscrit dans la volonté de Renault de poursuivre vers l’électrique, un choix dicté par l’existence de primes à la conversion et par les engagements écologiques issus de la convention citoyenne.

L’électrique chez Renault en chiffres :

  • C’est plus de 200 000 clients satisfaits
  • L’électrique est commercialisé dans plus de 50 pays
  • Plus de 4 milliards de km parcourus en 100% électrique
  • Plus de 60 récompenses obtenues.

Source : Renault (2019)

Un nouveau marketing pour reconquérir le marché Français ?

la Renault R5 électrique (Twiter Renault)

Avec cette variante électrique de la R5, Renault espère allier anciennes et nouvelles générations d’automobilistes, et retrouver le succès de sa première version. Renault compte sur un nouveau succès bâti à la fois sur la nostalgie des Français et sur l’utilisation des dernières technologies, qui lui permettraient de remonter la pente dans un contexte économique difficile. Lucas De Meo a déjà testé avec succès cette stratégie marketing chez Fiat avec la Cinquecento.

Des enjeux cruciaux pour Renault

Depuis quelques années, Renault fait face à des complications financières. Les usines ne tournent pas à leur capacité maximale et la demande des consommateurs est en baisse. La crise sanitaire et financière ne facilite guère la bonne santé financière du groupe. Renault fait face à une perte de de 7 milliards d’euros pour le premier semestre de 2020, et une seconde partie d’année presque tout autant difficile. Mais il n’est pas rare de voir les groupes automobiles connaître successivement des années de gloire suivies de périodes plus sombres. Espérons que le groupe Français et multinational voit de meilleurs horizons devant lui.

« Renaulution »

Avec son plan « Renaulution », l’objectif de Luca de Mea est « d’amener Renault à un niveau de performance économique qu’il n’a jamais atteint, ou alors de façon anecdotique. Là, le changement va être profond, structurel ». Ce plan s’étendra de 2021 à 2025, avec un objectif de rentabilité à 3 % pour 2023 et de 5 % pour 2025. Le groupe prévoit de concentrer sa production au nord de la France.

D’autres projets similaires devraient voir le jour dans les prochaines années chez Renault.

Trouvez votre voiture idéale sur Hellogova