Quelles mesures sanitaires dans les garages ?

Blog Hellogova : conseils d'experts pour trouver la voiture idéale

Temps de lecture estimé : 8 min

Quelles mesures sanitaires dans les garages ?

Après une chute vertigineuse des ventes de l’ordre de 90% sur le mois d’avril, les garages ré ouvrent enfin leurs portes.

En effet, tout comme nombre d’usines, les concessions et garages automobiles ont dû fermer boutique après le 17 mars dernier.

Tous les garages peuvent désormais reprendre leur activité en appliquant un protocole sanitaire stricte.

Comme nombre de secteurs d’activité, l’automobile était déjà en berne en début 2020. Il est aussi terriblement impacté par la pandémie du Coronavirus. 

En dépit de l’arrêt momentané de la fabrication, l’effondrement des ventes n’aura malheureusement pas empêcher la constitution de très nombreux stocks de voitures neuves.

Certains y verrons à juste titre, une immanquable opportunité d’achat pour leur prochaine voiture. Mais c’et avant tout un véritable casse-tête pour les constructeurs et concessions automobiles.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Dictées par le gouvernement pour chaque secteur d’activité, les mesures sanitaires restent lourdes. 

Dans ce contexte extrêmement tendu, à quoi s’attendre en se rendant dans les garages ?

Quelles mesures sanitaires à l’après-vente dans les garages ?

Ces mesures concernent tous les services d’un garage, mais quelles sont les contraintes pour faire réparer sa voiture ?

 En raison du manque de personnel et de leur fermeture imposée, les garages doivent rattraper leur retard et réparer les véhicules déjà dans leurs murs.

A cela s’ajoute les problèmes d’approvisionnement de pièces détachées suite aux fermetures d’usines chinoises notamment.

Une fois ce retard rattrapé, les garages doivent accueillir un flot de véhicules bloqués depuis deux mois, tout en appliquant un protocole sanitaire stricte.

 L’application des mesures de distanciations sociales ne permettront pas une montée en cadence totale.

En effet, chaque personne déposant son véhicule pour sa réparation doit entre-autre avoir un espace suffisant autour de lui. Il ne doit jamais être à moins d’un mètre cinquante d’un autre client ou d’un collaborateur du garage.

De plus, les collaborateurs doivent désinfecter la voiture avant et après intervention avec des délais d’attente jusqu’à 3 heures. Ils doivent également utiliser des housses de protection sur les parties en contact avec les mains. Des gants sont aussi utilisés et les clés sont elles aussi spécifiquement désinfectées.

Pour finir, l’espacement des postes de travail des mécaniciens ne permet pas toujours l’accueil simultané de l’intégralité de l’équipe initiale. Tout le personnel bénéficie de gel hydro-alcoolique et/ou de lingettes et de son propre matériel. Vous l’aurez compris, de part l’approvisionnement, la prise en charge et l’impossibilité de retrouver une cadence dite normale, les délais de réparations des véhicules ne devraient pas rentrer dans l’ordre de suite. Nous vous conseillons également de privilégier le paiement sans contact et d’accepter la numérisation des factures.

Quelles mesures sanitaires à la vente de véhicules dans les garages ? 

Les règles de distanciations sociales là aussi ne permettront que difficilement une reprise normale de l’activité.

En back office, chaque collaborateur doit avoir son propre matériel. Il doit également protéger les clients et lui même par une distance suffisante et/ou du plexiglas.

Les clients et prospects peuvent utiliser les sites et autres configurateurs des constructeurs pour découvrir les véhicules virtuellement. Seuls l’essai dynamique du véhicule nécessite un contact physique, mais selon des normes de désinfections strictes.

La démarche des consommateurs toujours plus « Web to store » devrait donc se généraliser.

L’acte de vente final peut même se faire en ligne avec la mise en place de la signature électronique. C’est déjà la norme pour nombre d’établissements financiers d’ailleurs.

Les constructeurs, à l’instar de PSA, mettent également en place de nouvelles pratiques pour leurs salariés. Le flex office notamment, définit des locaux sans poste de travail attribué à l’avance.

Particulièrement en avance, ce constructeur souhaite généraliser ces nouvelles pratiques. La commande à distance via la signature électronique tout comme le flex et home office vont s’étendre aux concessions du monde entier.

Précurseur en la matière, le télétravail concernait déjà 18 000 salariés l’an dernier dans le groupe.

Carlos Tavares, le patron de PSA a en effet entamé un plan de réduction de mètres carrés de bureau à l’échelle mondiale.

Conclusion :

Les concessions ont un besoin urgent et vital de recevoir au plus vite leurs clients. Il doivent impérativement baisser leur stock pléthorique qui seront autant d’opportunités commerciales pour les futurs acheteurs. 

Pour autant, l’application des mesures barrières et les problèmes d’effectif et d’approvisionnement sont autant de freins incontournables. Tout comme les interventions médicales non urgentes ont été repoussées, les réparations mineures de nos autos vont devoir attendre.

Privilégiez donc le contact à distance via internet. Testez par exemple l’unique conseiller virtuel auto : hellogova . Il vous dénichera votre véhicule idéal en 5 min sans bouger de votre salon.